ça commence ici


 6ème jour avant la quatrième nouvelle lune.

Cela doit faire une bonne demi-heure que je suis plantée devant ce fichu cahier sans réussir à écrire la moindre phrase. Je crois que je vais commencer par expliquer ce que je fais ici en train de me torturer l'esprit pour aligner trois lignes.
Je m'appelles Clothilde et je me diriges lentement vers ma dix-septième année. Ce cahier, c'est mon carnet de vie en tant qu'apprentie sorcière. Le principe est un peu comme celui du journal intime, mais je crois que les sorcières l'ont appelé carnet de vie par esprit de contradiction, d'ailleurs, si Mémé me lis, elle va me transformer en crapaud pendant une semaine. Les sorcières ont leur fierté.
Mémé, c'est la vieille du village, personne ne connait son vrai nom à sa plus grande satisfaction, je crois qu'elle aime juste entretenir le mystère.
Enfin toujours est-il qu'hier soir elle est apparu soudainement dans ma chambre (non pas à l'aide d'un sort de téléportation, juste par une incapacité maladive à frapper aux portes) , qu'elle me lança le cahier sous le nez et me dis :
"_Ma p'tite face de crapaud, v'là ton carnet de vie. Alors t'es gentille et tu écris ce que tu veux dedans j'irais pas vérifier, mais il faut que tu écrives dedans le plus souvent possible. Tu verras à quoi ça sert plus tard. Par contre si t'écris des saletés sur moi crois moi que je le saurais !
_....d'acord Mé...Ha bah elle est déjà partie..."
Ma p'tite face de crapaud, c'est mon surnom et la plus grande marque d'affection dont elle est capable, et pour ce qui est d'écrire des saletés sur elle,  je ne m'y risquerai pour rien au monde depuis le jour où elle m'a réveillée à coup de balais un jour où je rêvais de lui botter le derrière.
Enfin bref, tout ceci m'a au moins permis de comprendre une chose, je sais désormais pourquoi on croit que les sorcières sont folles.
Elles parlent à un cahier.

5ème jour avant la quatrième nouvelle lune:
aujourd'hui, journée tranquille.
Se lever, nourrir les poules, s'occuper des cochons, mettre Benoit (mon petit frère) au balayage, s'occuper des cochons, aider ma mère à préparer le déjeuner, s'occuper des cochons, déjeuner, s'occuper des cochons, aider Sylvia (ma grande soeur) à repriser des chaussettes, s'occuper des cochons, tuer un cochon, s'occuper des cochons, manger un cochon au dîner, s'occuper des cochons, et écrire mon carnet de vie. Et s'occuper des cochons.
Pfff....vivement la prochaine nouvelle lune.

4 ème jour.
Petit déjeuner, cochons, déjeuners, cochons, dîner, cochons.

3ème jour
cochons.

Avant dernier jour avant la nouvelle lune:
MAAAAAAAARRE DES COCHONS!

dernier jour avant la nouvelle lune.
Ha, voilà enfin ma seconde journée préférée du cycle! La veille du jour de la nouvelle lune, Mémé m'arrache toujours au travail de la ferme pour que je puisse méditer chez elle. Enfin c'est ce qu'elle dit, je la soupçonne juste de vouloir me permettre de me débarasser de l'odeur de cochons pour la réunion de la nouvelle lune. (ce n'est pas un manque d'hygiène, c'est l'odeur qui s'incruste qui est plus forte que le savon.)
Une journée de méditation, c'est surtout une journée de repos que je peux consacrer à la sorcellerie, même si pour le moment mon sort le plus puissant est celui d'une boule de feu qui éclaire moins qu'une allumette asthmatique. Mais Mémé m'a promis que demain elle m'apprendrait LE sort indispensable à la vie de toutes sorcières digne de ce nom! Je paris que c'est le sort pour transformer les abrutis en grenouille !  

Nouvelle lune :
Enfin le jour de la réunion! Mon jour préféré! C'est une journée que je passe presque entièrement à cuisiner pour le soir. J'adore faire la cuisine et ce n'est pas Mémé qui va m'en empêcher, elle dit qu'être capable de faire passer du cochon pour un met rare doit être un don magique inconscient chez moi. Mais chez Mémé, la cuisine est immense, et les fourneaux tellement grand qu'on pourrait y faire cuire des cheveaux, voir des trolls! Et puis, pour une fois que je peux cuisiner autre chose que du cochon... Ici il y a de tout, même parfois de la viande de limace que je ne goûterais jamais , pas même pour tous les sortilèges du monde.
La réunion, c'est n'est pas un rendez vous de sorcières dans un lieu ésothérique, en générale c'est une soirée qui se passe chez Mémé, ou à côté des pierres dréssées en été. On y voit des sorcières du coin, leurs maris, leurs enfants, et les "clients" les plus réguliers. Etant la seule apprentie, je dois souvent montrer mes...progrès quasiment inexistants.
Alors à défaut j'allume les chandelles avec ma boule de feu faiblarde, cette fois encore ça a suffisament impressionné les clients pour qu'on me fiche la paix. Même si je dois subir les railleries des gamins, d'ailleurs Mémé m'a donné un méchant coup de canne dans le genoux quand je me suis mise à leur montrer d'un oeil mauvais les énormes fours. Si on ne peut même plus plaisanter.







23/10/2007
10 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres