les enfants

Les enfants.



A mon sens il n'y a pas de sujet d'étude plus difficile que les enfants, miniatus gueularius. En théorie, il n'y a aucune raison pour qu'ils soient plus dur à observer que les profs ou autres, les enfants étant des humains mais plus petit.

Le véritable problème vient en effet de leurs défenses naturelles. C'est que ça court vite ces bêtes là! J'eu le plus grand mal à les poursuivre, tout en essayant de prendre des notes. J'ai perdu dans la bataille trois carnets, une dizaine de crayons et une vingtaine de collègues  qui devaient m'assister dans ma tâche. Mes condoléances aux familles. On en a perdu la moitié dans un ravin, les virages étant difficiles à voir quand on a les yeux rivés au carnet de note, les recherches se poursuivent.

Il y a plusieurs types d'enfants, chacun utilisant de préférence une défense naturelle précise.
Le premier type le plus commun est le gueularius maximus. Celui ci développe principalement ses cordes vocales, au point que les plus beaux spécimens sont capables de vous faire voler vingt mètres plus loin. (ce qui n'a pas arrangé le bilan des disparus...)

Les lacryma abondantis eux, préfèrent inonder les environs de larmes. Comme il n'est pas aisé de nager vétu d'une blouse, tout en prenant des notes, le bilan s'alourdit de nouveau.
Il est à noter qu'en règle général, les larmes et les cris sont utilisés EN MÊME TEMPS afin d'accroitre leurs capacités respectives à faire disparaitre les scientifiques.

Enfin, celui qui nous donna le plus de mal, n'est autre que le speediatus Gonzalus . Capable de doubler des guépards en pleine course, il évite tout ce qui ressemble de près ou de loin à un adulte sur le point de donner un ordre ou tout autre chose y ressemblant. 3 crises cadiaques dans nos rangs, pour n'obtenir au final qu'une photo d'un nuage de poussière, l'enfant ayant déjà disparu (du devant) de l'objectif.

Le dernier est le plus fourbe de tous...il ne fuit pas, il n'éloigne pas les adultes, il les charme! Le mignona kawaius est donc par ce fait le plus redoutable de tous. En effet, lorsqu'il lève de grands yeux implorants vers un adulte, celui ci se met IMMEDIATEMENT à son service ! Cinq de mes collègues s'y sont laissés prendre, et  on cherche toujours à les guérir... ce type est essentiellement composé d'individus féminins.

Les enfants sont donc dangereux, il est très rare d'en sortir complétement indemne, d'ailleurs je ne suis pas sure d'y survivre encore très longtemps...
A L'AIDE!


19/08/2007
4 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres